Archives de Tag: tourisme Mexique

À bicyclette !

Au mois de juillet 2013, nous avons fait une sortie vélo avec quelques copains de la maison. L’idée, c’était d’arriver en vélo jusqu’à une des nombreuses et fameuses « aguas termales » de l’Etat d’Hidalgo. Le plan de route approximatif, c’est la sortie de la ville vers Querétaro et bifurquer ensuite vers les sources d’eau chaude, au nord. On a eu les yeux plus grands que les pattes, en nous voyant déjà faire 150km aller. Ils ont été réduits à 60, et 120 aller retour, et c’était déjà pas mal. En comptant les détours et les petites balades sur place, on a peut-être atteint un total de 150…

Capatura

Dans le genre bien organisés, démarrage prévu à 6h du matin, on se couche à 2h après avoir passé toute la soirée à réparer ci ou ça sur les vélos, on décolle de la maison vers 11h du matin, en plein soleil, avec la moitié des vélos qui fonctionnent correctement. De 11h à 13h, balade pour trouver un atelier de vélos ouvert (le gros défi !), avec les sacs à dos, sacs de couchages et autres tentes sur le dos. On épuise donc nos forces avant même d’être vraiment en route. Les vélos ne sont pas tous en super condition, mais on part, petit bout par petit bout, soleil, sueur, camions qui nous rasent, vitesses qui ne passent pas, ça déraille, ça crève, on résine, on patche…

En arrivant à la sortie vers Querétaro…

DSC_1407

Après de nombreux petits tracas de chambre à air, de chaîne ou de pédale, on arrive finalement au niveau des premiers villages qui ont des sources d’eau chaude, vers 19h, et il fait déjà nuit et un peu frais, mais les coups de soleil tiennent chaud. Difficile de trouver à se loger ou où camper la tente : les centres de loisirs sur Apaxco et Vito sont pleins et/ou déjà fermés pour la nuit et surtout, trop chers. On demande à la dame de la tienda, puis au deuxième presque seul pélerin du coin, qui nous envoie voir Carmen, qui nous envoie voir le beau-frère de celui qui a les baignoires d’eau chaude, qui nous emmène voir Alberto le paysan. Il faut qu’on arrive à suivre en vélo une vieille bagnole sur des chemins de ferme de nuit, sans éclairage. Cool !

Le beau-frère d’on ne sait plus trop qui a finalement un bout d’herbe à nous prêter pour camper la tente pour la nuit, contre une petite participation financière, et ça nous convient très bien, on est fatigués.

P1040095

Au réveil, la première chose à faire, réparer ce qu’on peut réparer…

P1040096

P1040101

Le maïs a environ dix noms différents au Mexique, selon son état (culture, cuit, préparation…). Celui-là, l’état de culture, c’est la « milpa ».

P1040104

On est arrivés de nuit. Le propriétaire des baignoires d’eau chaude nous avait dit que le propriétaire du terrain où on allait dormir avait une piscine et une grotte avec une source d’eau chaude en contrebas, près de la rivière. Le propriétaire nous a dit qu’il nous y emmènerait le lendemain matin, mais on n’a pas pu résister et on s’y est introduits le soir même, dans l’obscurité la plus totale. Pas de photos…

P1040106

Le lendemain matin, on aperçoit la rivière au fond en bas…

P1040107

P1040109

P1040111

Et voilà ce qu’on regarde tous… Une glauye.

P1040112

P1040113

P1040114

Sur tout ce petit bout de terrain le long de la rivière, végétation luxuriante, calme absolu, arbres fruitiers, tapis de bettes (« acelgas », pour parfaire votre espagnol) à l’état sauvage, fleurs de courgette (flor de calabaza), couleurs, et surtout… Pas un péquin ! On n’a qu’à ramasser ou cueillir pour manger…

P1040115

P1040116

Comme d’habitude avec mes photos de plantes et de fruits, le concours est ouvert pour savoir ce que c’est !

P1040117

P1040119

Floripondio (différent du datura, j’ai lu), brugmansia.
Cette fleur est très réputée pour ses pouvoirs hallucinogènes, j’ai entendu dire que certains la préparent sous forme de thé pour usage souvent chamanique, dans les Andes notamment.

P1040120

P1040121

Grenades. Délicieuses.

P1040124

P1040125

P1040126

P1040127

P1040128

Les photos de la grotte : plusieurs sources d’eau chaude, les parois suintent tiède… Très agréable.

P1040129

P1040132

P1040137

Masques à l’argile blanche 100% naturelle, directement des murs de la grotte. Propriétés : désintoxicant, anti-bactérien, cicatrisant. Idéale pour les peaux sèches et mates… Celles de mes copains.

P1040140

Sur moi, le masque ne se voit pas…

P1040142

P1040143

P1040144

P1040145

N’importe quel voyage, n’importe où, au Mexique on est susceptibles de tomber sur des pierres, des sculptures, des vestiges préhispaniques…

P1040146

P1040149

Et enfin la piscine ! Comme le propriétaire ne savait pas qu’il allait avoir du monde, il avait profité de ces jours-ci pour la vider et la nettoyer. Peu importe, on décide de lézarder toute la journée en espérant avoir gagné quelques centimètres en fin d’après-midi. L’eau est tiède, un régal.

P1040159

P1040161

P1040162

P1040169

Pas de maillot de bain ? Pas grave. Les vêtements sèchent en une heure…

P1040170

P1040174

P1040176

P1040178

P1040180

P1040181

P1040187

P1040188

P1040194

P1040198

P1040199

P1040209

P1040210

P1040211

P1040213

P1040214

P1040216

P1040220

P1040221

P1040230

P1040231

On reprend la route le lendemain midi. Rythme balade. La nuit arrivant, on décide de dormir à Huehuetoca derrière un Oxxo (l’équivalent d’un Proxi ou un d’un Huit-à-Huit) à la moitié du chemin, le gérant de nuit nous explique qu’il n’y a pas de problème tant qu’on file en douce avant le changement de service à 6h du matin. On campe la tente et on dort quelques heures, puis à l’aube, c’est reparti, avec un chocolat chaud dans le ventre.

DSC_1413

Pas loin d’être arrivés, je crève. Réparations multiples sur la route, bilan : un voyage mal préparé, mais un bon voyage, plein de souvenirs et d’anecdotes. Mal aux pattes !

DSC_1419

« Mexico Maligned », le Mexique calomnié

Vous vous souvenez peut-être que dans cet article je faisais ma râleuse de française : en fait, je ne suis pas toute seule, et ce n’est pas de la râlerie gratuite. Alors maintenant, au risque de rabâcher un peu, je voudrais vous montrer quelque chose. Et j’aimerais beaucoup que ceux qui ont l’intention de visiter le Mexique ou en ont trop peur pour oser en avoir l’intention, ou les paniqués de venir me rendre visite, ou ceux qui pensent que je suis inconsciente de vivre et de voyager au Mexique, et plus encore qui souffrent d’idées reçues sur le Mexique, lisent ce qui suit avec attention…
J’ai trouvé un excellent article sur un blog d’un grand voyageur pas français, et il se trouve qu’il est aussi fou amoureux du Mexique et aussi indigné que moi en ce qui concerne la mauvaise réputation de ce beau pays. Son article « Mexico Maligned » illustre très bien ce que je ressens à propos du Mexique calomnié par des medias myopes, mais surtout il s’appuie sur des données réelles et des statistiques, et pas seulement sur un sentiment.
C’est en anglais mais ça se comprend bien quand même. Sinon, je vous ai quand même traduit l’article, avec l’aide de Célin (merci Célin), ça donne ça.
(Tout le texte est de Terry, il y a juste les photos qui sont à moi, mise à part la carte).

Le blog de Terry : http://www.travelbyterry.com/ (n’hésitez pas à vous y abonner)

LE MEXIQUE CALOMNIÉ

LA MYOPIE DES MEDIAS

Si vous cherchez « myopie » sur thefreedictionary.com vous trouverez la définition suivante : « … un effet visuel qui consiste à voir flous les objets distants parce que leur image se concentre devant la rétine plutôt que sur la rétine« . Ce qui n’y est pas, mais qui devrait peut-être, ce sont des images de presque tous les programmes et émission US.

On a tous compris depuis longtemps que les informations 24h/24 requièrent un flux incessant de flashs infos dégoulinants et stridents pour les nerfs, et ce toutes les demi-heures. Que Dieu nous garde de laisser nos globes oculaires se promener. C’est une triste réalité à de nombreux niveaux, mais cela ne peut pas être pire que quand une noble nation entière est durement calomniée.

Pour être clair, je ne suis pas en train de dire que les medias « ont une dent contre le Mexique ». Pas du tout. Ce n’est pas une autre diatribe contre les partis pris des medias. Néanmoins, ce que j’affirme, c’est que dans leur insatiable soif du salace, le Mexique et ses 112 millions de fiers citoyens sont pour les medias (en supposant qu’ils s’en soucient) de tristes dommages colatéraux. Juste comme la définition au-dessus, l’idée que les medias se font du Mexique est floue précisément parce qu’ils se focalisent sur une réalité relativement petite et il est vrai, laide, et ils tombent cruellement loin de la rétine du reportage responsable.

Mexico D.F., Mexique

En incorrigible amoureux du Mexique, je reconnais qu’il est difficile de ne pas le prendre personnellement. Et si jour après jour, vous deviez lire des exagérations grossières, des vérités pas si vraies, ou de purs et scandaleux mensonges, à propos de quelqu’un que vous chérissez ? Vous n’avez pas besoin de répondre à ma question rhétorique parce que nous savez tous les deux que ça vous mettrait hors de vous. Alors imaginez ce que je ressens, en travaillant dans le vignoble du voyage, quand je suis inondé de reportages négatifs à propos du Mexique, un pays d’une incroyable beauté, d’une Histoire riche, et où vivent quelques unes des personnes les plus fines que Dieu ait jamais plantées sur cette planète.

LES TROIS CRITÈRES QUI COMPTENT

Voyons alors trois critères qui peuvent entrer en compte pour mesurer la sécurité au Mexique.

1. LA GÉOGRAPHIE

Permettez-moi de partager ici deux données qui sont rarement mentionnées par les medias. La première : la grande majorité des problèmes d’insécurité au Mexique sont concentrés dans les villes le long de la frontière et dans quelques autres points épars. Cela vaut le coup de noter que le Mexique ne compte pas moins de 2500 municipalités et que les problèmes d’insécurité se concentrent dans seulement 18 d’entre elles. Vous ne tomberez sûrement pas sur ce petit bijou, plutôt embarrassant pour les Etats-Unis… Il vous ferait presque vous demander s’il est réellement plus sage de rester à la maison (ndlr : Terry est Étasunien)
La seconde, rarement examinée, est la taille impressionnante du pays (environ la taille de l’Europe occidentale entière) et les distances entre les points chauds historiques et les lieux de vacances. Jetez un œil à la carte plus bas. Vous pourriez être surpris de découvrir que Ciudad Juárez se trouve à 1600km de Cancún et Tijuana à 1300km de Los Cabos. La ligne blanche, elle, est faite pour nous montrer comment, ici aux Etats-Unis, nous trouverions tellement bizarre et incompréhensible, l’idée qu’un potentiel visiteur étranger puisse nous avoir confié son appréhension à visiter San Diego après avoir entendu parler d’un triste fait divers à la Nouvelle-Orléans.

2. LES CHIFFRES
Voici quelques données intéressantes dont vous n’avez probablement pas entendu parler dans les medias :

1. Le Ministère du Tourisme mexicain rapporte que 2011 a été une année record pour le tourisme, avec 23,4 millions de voyageurs internationaux qui ont visité le Mexique au cours de l’année.

2. Le Ministère du Tourisme mexicain a annoncé que 4,99 millions de touristes internationaux ont visité le Mexique entre janvier et avril 2012, ce qui représente une augmentation de 5,3% par rapport à la même période en 2011.

3. Le Mexique est actuellement la 10ème destination touristique au monde1 recevant le plus de touristes, et a fait part publiquement de son objectif d’être dans le top 5 en 2018.

4. Il n’y a actuellement de la part des Etats-Unis aucune mise en garde (conseils aux voyageurs) pour les lieux touristiques comme Cancún, Cozumel, Playa del Carmen, la Riviera Maya et Tulum, la Riviera Nayarit, Los Cabos, Puerto Vallarta, Guadalajara ou San Miguel de Allende, León ou encore México D.F.

Punta Zicatela, Oaxaca, Mexique

3. L’EXPÉRIENCE

Si vous me demandiez le nombre de raisons pour lesquelles je crois que le Mexique est un pays sûr, je vous répondrais que c’est basé sur mon expérience personnelle. Depuis 25 ans que je voyage au Mexique, souvent plusieurs fois par an, je n’ai jamais été menacé ou harcelé une seule fois. Et ce n’est que mon histoire, parmi des millions d’autres similaires, comme le confirment les chiffres ci-dessus.

Si vous voulez entendre la vraie histoire de vraies personnes qui visitent le vrai Mexique, faites un tour sur Mexico Taxi Project. Ce sont des commentaires que font les gens comme vous et moi dans leur taxi pendant leur voyage de retour entre l’aéroport et chez eux. Ok, il y a sûrement une ou deux personnes dans ces vidéos qui sentent encore l’effet de quelques excès, mais hey, la gueule de bois ne sera pas considérée comme une menace dans cet article.

EN RÉSUMÉ

J’espère que j’ai démontré que rayer le Mexique de votre liste de destinations de vacances en vous basant uniquement sur les reportages de medias dirigés par le fric, est, osè-je le dire, illogique, irrationnel et… et myope. Ce qui est le plus dommage, c’est que vous allez vous priver vous-mêmes d’une des meilleurs expériences de voyage au monde. Le Mexique a des hôtels référencés mondialement, des restaurants incroyables, des activités excitantes et de riches traditions, le tout offert au monde par des maîtres en la matière de service.

Malheureusement, votre humble blogueur n’espère pas la moindre percée dans la couverture médiatique du Mexique. Toutefois, invaincu et pas découragé, je continuerai à prêter ma voix à beaucoup d’autres qui prêchent dans le désert. Je suis là pour le Mexique, je défends le Mexique, je recommande le Mexique ! J’espère que votre décision, amis voyageurs, quand elle sera prise, sera basée sur un examen géographique basique, sur une légère connaissance des chiffres et sur la confiance que vous accorderez aux témoignages fiables d’une légion de voyageurs ayant visité le Mexique par eux-mêmes.

Guanajuato, Gto, Mexique

Quoi que vous décidiez, je respecte entièrement votre décision. Mais s’il vous plaît, et je répète, s’il vous plaît, ne laissez pas la soif de chaos des medias myopes vous voler l’expérience d’un des plus beaux trésors au monde. Prenez le cas de quelqu’un qui sait, vous seriez alors le plus pauvre.

1. Le Mexique est aussi la deuxième destination touristique du continent américain derrière les États-Unis et devant le Canada, l’Argentine et le Brésil (http://en.wikipedia.org/wiki/World_Tourism_rankings).

%d blogueurs aiment cette page :